A propos d’une nouvelle démocratie – Ou comment essayer de sortir de la culture de la crise, par Louis Navé et Antoine Ullestad

Abstract

The democratic system of our contemporary societies has been strained by a multiform “crisis” that spread day-to-day into the life of European populations and the political discourse in Europe. To such an extent that a crisis of the political discourse, which is now added to the economic and social crisis, threatens to wipe out the remaining legitimacy of the State’s action, and to drive the electorate to extremes parties.

It is possible to come out of this discourse crisis. On the condition of having the courage to collectively get State and politics back on their feet and of finding the means to give them back a legitimacy that they are at the moment desperately lacking. This means a change of the political model as it exists, a rebuilding of a political system based on democratically novel principles. France would thus benefit from the adoption of some features of the Northern Europe democracies, such as the good administration. By demanding more transparency requirements and accountability from the rulers, the main aim is to inspire them with a good administration culture, citizen oriented, allowing them to raise and reassert the value of debate and public action.

Through the analysis of official statements, press releases and academic analysis, this paper intends to analyse what can be taken away from the crisis that our European societies are going through these last years: its current deficiencies and the way to start over.

 Résumé

Le système démocratique de nos sociétés contemporaines a été mis à rude épreuve par les « crises » multiformes qui imprègnent aussi bien le quotidien des populations européennes que le discours politique partout en Europe. A tel point qu’aux crises économiques et sociales s’ajoute désormais une crise du discours politique qui menace d’achever la légitimité de l’action de l’Etat et de pousser l’électorat vers les extrêmes.

Sortir de cette crise du discours est possible. A condition d’avoir le courage, collectivement, de remettre sur pied l’État et le politique. Et à condition de trouver les moyens de leur rendre une légitimité qui leur fait actuellement cruellement défaut. Cela passe par le changement du modèle politique tel qu’il existe, pour rebâtir un système politique, fondé sur des principes démocratiques novateurs. Ainsi, la France gagnerait à adopter certains traits des démocraties du Nord de l’Europe, regroupés dans ce qu’il est convenu d’appeler la bonne administration. En fixant des exigences de transparence et de responsabilité accrues aux gouvernants, il s’agit surtout de leur insuffler une culture de la bonne administration, tournée vers le citoyen, et permettant d’élever et de revaloriser le débat et l’action publique.

En recoupant communiqués officiels, coupures de presse et analyses universitaires, cet article se propose d’analyser ce que les crises que traversent les sociétés européennes ces dernières années nous apprennent du débat démocratique : ses lacunes comme ses moyens de relance.

Téléchargez :   (pdf, 20 pages)

Louis Navé et Antoine Ullestad sont doctorants contractuels en droit public à l’Université de Strasbourg.

Mode de citation suggérée: L. Navé, A. Ullestad, A propos d’une nouvelle démocratie – Ou comment essayer de sortir de la culture de la crise, A propos d’une nouvelle démocratie – Ou comment essayer de sortir de la culture de la crise, Working Paper 1/2017, Mai 2017 Blogdroiteuropéen, accessible à http://wp.me/p6OBGR-26r

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s