La mise en balance entre la protection du bien-être des animaux et la liberté de religion : l’arrêt Centraal Israëlitisch Consistorie van België and Others, par Vincenzo Elia

Dans l’affaire Centraal Israëlitisch Consistorie van België e.a du 17 décembre 2020, la Cour de justice de l’Union européenne a interprété l’article 26, paragraphe 2, du règlement UE n° 1099/2009 (ci-après, « le règlement »), sur la protection des animaux au moment de leur mise à mort, ainsi que sur la validité de cette disposition au regard de la Charte des droits fondamentaux. Cet arrêt constitue la troisième fois que la Cour de justice est amenée à effectuer une mise en balance de la liberté de religion avec le bien-être des animaux.

Lire ce Workingpaper

Vincenzo Elia est assistant et doctorant en droit international et européen du changement climatique à l’Université de Genève. Il est titulaire d’une Licence et d’un Master de l’Alma Mater Studiorum – Université de Bologne. Il a par la suite poursuivi ses études avec une bourse d’excellence à l’Université-Grenoble-Alpes où il a obtenu un deuxième Master en droit européen. Ses principaux domaines d’activité et d’intérêt incluent le droit des relations extérieures de l’Union européenne, le droit administratif européen et global, le droit européen et international de l’environnement, du changement climatique et des droits de l’homme, le développement durable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.