Zotero pour la recherche en droit : tutoriel critique et retour d’expérience, par Romain Place

La réalisation d’un travail de recherche suppose une collecte importante de données bibliographiques, dont l’agrégation sans l’aide d’un outil est fastidieuse. Ces données sont triées, classées, analysées, en fonction de leur localisation, de leur contenu, de leur intérêt. On leur attribue des mots-clés, on y sélectionne des citations, on en retient des enseignements. Les références bibliographiques sont, enfin, intégrées dans le corps du texte rendant compte de ce travail. Si Excel permet un classement organisé des références, Zotero va plus loin en automatisant toutes ces étapes. Il rencontre néanmoins quelques limites qui concernent son inadaptation à certaines bases de données juridiques, et l’inadaptation du style des références. Si l’on arrive à dépasser – ou contourner – ces difficultés, Zotero est un outil aux multiples vertus pour le chercheur en droit.

Les multiples atouts d’un outil au service du chercheur

cliquez sur l’image pour l’agrandir

L’interface du logiciel se présente en trois volets :

  • à gauche, votre « bibliothèque », dans laquelle vous pouvez créer vos diférents dossiers de bibliographies (collection) ;
  • au centre, la liste complète des références ;
  • à droite, les informations liées à une référence.

Les vertus de Zotero concernent toutes les étapes du processus de recherche : la collecte des données, le classement et la gestion des données, et l’intégration des données dans le texte.

Un assistant pour la collecte des données

Dans le logiciel, vous pouvez ajouter une référence en cliquant sur le « + » vert et paramétrer toutes ses caractéristiques manuellement ; vous pouvez aussi cliquer sur la baguette magique et entrer l’identifiant ISBN, DOI ou PMID. Dans ce cas, l’ensemble de ses caractéristiques est automatiquement importé.

cliquez sur l’image pour l’agrandir

Vous pouvez également ajouter une ou plusieurs références directement depuis votre navigateur internet. Une fois que l’extension de votre navigateur est installée, vous verrez apparaître un bouton « Z » dans la barre d’outil en haut à droite, destiné à ajouter automatiquement une référence depuis une page internet. Par exemple, dans Firefox, le bouton identifie un article dans la page Cairn consultée. Si toutefois la page que vous consultez comporte plusieurs références, Zotero vous demandera lesquelles vous souhaitez enregistrer. Dès lors, l’ensemble des informations concernant la référence, dont son fichier PDF s’il existe, seront importées dans le logiciel. Zotero enregistre aussi une capture de la page internet disponible même hors connexion.

 Un assistant pour le classement et la gestion des données

Les onglets relatifs à une référence bibliographique

A droite de l’interface Zotero, vous trouvez tout ce qui concerne la référence sélectionnée. D’abord, un onglet « info » vous permettra d’entrer toutes les caractéristiques de votre référence, que vous retrouverez lors de l’insertion de votre référence dans le traitement de texte. Ensuite, l’onglet « notes » vous permet de sauvegarder aisément les notes que vous prendrez, sans avoir besoin de créer un fichier Word pour chaque référence. En outre, l’onglet « marqueurs » vous permet d’attribuer des mots-clés à vos différentes références. Un clic sur les marqueurs en bas à gauche de l’écran vous permet de faire apparaître les références associées. Enfin, l’onglet « connexe » vous permet d’établir des « chaînes » de références en lien les unes avec les autres.

Les critères de tri des références bibliographiques

Dans le volet central, vous pourrez choisir de classer vos références par année de publication, par ordre alphabétique des auteurs, ou même en fonction des bibliothèques où se situent les références.

Un assistant pour la sauvegarde et le partage

En créant votre compte sur zotero.org, vous pourrez, d’une part, sauvegarder votre bibliographie en ligne, et d’autre part, la partager avec un groupe. Il vous suffit d’entrer vos identifiants dans les paramètres : la synchronisation se fait automatiquement. Un bouton manuel de synchronisation se situe également en haut à droite de l’interface. Zotero ne synchronise que les données de votre bibliographie : vous pouvez cependant également lui demander de synchroniser vos fichiers et pièces jointes. Pour partager votre bibliographie, vous pouvez créer un groupe dans Zotero (bouton en haut à gauche), ou directement sur le site zotero.org.

Un assistant pour l’intégration des données dans le texte

Une autre fonctionnalité phare de Zotero est l’intégration de ces données dans le corps d’un texte. Lors de l’installation de Zotero, le plugin Word s’installe automatiquement et crée un onglet « Zotero ».

En cliquant sur « Add/Edit Citation », vous ajoutez une référence bibliographique qui figurera en note de bas de page ou en note de fin. Vous aurez à choisir un style de présentation de la référence. Il est ainsi possible d’accéder à un catalogue de styles préétablis en cliquant sur Gérer les styles > Obtenir d’autres styles.

Ensuite, cherchez et sélectionnez la référence souhaitée dans l’encart rouge. Ajoutez le numéro de page en entrant un espace puis le chiffre correspondant. Enfin, cliquez sur « Add/Edit Bibliography » pour créer une bibliographie reprenant l’ensemble des références citées dans votre document. Si vous modifiez les informations d’une référence dans le logiciel, cliquez sur « Refresh » pour qu’elles se mettent à jour dans votre document.

Un assistant pour créer une bibliographie à partir d’une collection

Enfin, Zotero vous permet de créer une bibliographie à partir d’une collection dans le format de votre choix, notamment au format RTF qui correspond à du texte. ( cf. vidéo ci-après)

Le dépassement des limites de l’outil par l’adaptation du chercheur

Zotero constitue un formidable outil assistant le chercheur en droit dans son travail. Si le champ d’action du logiciel rencontre quelques limites, il est toutefois possible de les contourner.

L’inadaptation de l’extension du navigateur à l’ensemble des moteurs de recherche juridiques

Le plugin de votre navigateur rencontre quelques difficultés à automatiser l’ajout de référence sur certaines bases de données juridiques. Ainsi en est-il, par exemple, du site Dalloz.fr, sur lequel le plugin ne parvient pas à identifier les références des articles. De la même manière, Zotero ne parvient pas à récupérer les informations de certaines bases de données des bibliothèques universitaires.

La « baguette magique » pour y remédier

La solution pour contourner cette limite consiste à utiliser l’outil « baguette magique », en ajoutant les références grâce à leur identifiant. Par contre, si vous ne disposez pas de l’identifiant de la référence, il n’y a plus qu’à les ajouter manuellement…

L’inadaptation des styles fournis

L’autre limite majeure que présente Zotero est l’inadaptation des styles de présentation des références. S’il existe de nombreux styles correspondant aux revues scientifiques, il n’existe pas (encore) de style correspondant aux codes de la recherche juridique français. Le choix peut être alors de se rapprocher du style juridique canadien (Guide des références pour la rédaction juridique  7ème Edition par Guide Lluelles) et de faire les modifications à la main. Pour ceux qui écrivent en anglais le choix peut aller vers la OSCOLA (Oxford University Standard for Citation of Legal Authorities).

L’éditeur de styles pour y remédier

L’une des solutions possibles est d’éditer directement le codage d’un style proposé par Zotero. La procédure, expliquée ici, consiste à modifier manuellement le paramétrage d’un style, en l’ouvrant avec un logiciel tel que Notepad++ ou TextEdit. Il faudra néanmoins vous armer de patience, ou attendre qu’un chercheur en droit publie un style adapté…

Pour aller plus loin une sélection de quelques vidéos explicatives mise en ligne sur Youtube:

Romain Place est Doctorant contractuel en droit public, chargé d’enseignement, Institut de Recherches Carré de Malberg (Université de Strasbourg)

 

Une réflexion sur “Zotero pour la recherche en droit : tutoriel critique et retour d’expérience, par Romain Place

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s