Séminaire de la Jeune Recherche de l’Association Française d’Études Européennes, « Le bien-être animal dans l’Union européenne : le temps d’accélérer la cadence ? », Université de Bordeaux, 22 octobre 2021

L’Union européenne se targue d’avoir élaboré un cadre normatif parmi les plus stricts au monde en matière de protection du bien-être animal. Malgré l’absence de compétence générale en ce domaine, les normes de l’Union européenne sont en effet nombreuses et irriguent aussi bien la protection des animaux sauvages, des animaux utilisés à des fins d’expérimentation, des animaux de compagnie et des animaux d’élevage sur lesquels se concentre une grande partie des normes européennes.

Néanmoins, la législation relative à la protection du bien-être animal interroge à plus d’un titre.
En premier lieu, la prise en compte du bien-être animal selon les secteurs demeure hétérogène. Le niveau de protection diverge en effet selon la catégorie dont relève l’animal en souffrance. Une échelle de gradation dans la protection semble ainsi se dessiner : plus l’animal est considéré comme étant proche de l’homme, plus son niveau de protection est élevé. Par ailleurs, il est délicat de trouver un équilibre satisfaisant entre le respect du bien-être animal et d’autres intérêts notamment économiques qui semblent bien trop souvent primer les exigences en matière de protection animale. Enfin, l’application du cadre normatif européen peine à s’imposer efficacement notamment en raison d’une réception divergente des exigences européennes au sein des Etats membres et de l’absence de contrôle systématique du respect des normes sur le bien-être animal au niveau national. Les stratégies de la Commission européenne visent ainsi à « réduire la fracture entre des objectifs ambitieux et la réalité de
la mise en oeuvre » de la législation.

Le séminaire de la Jeune Recherche est ouvert à l’ensemble des jeunes chercheurs, c’est-à-dire aux doctorants, docteurs non titulaires et titulaires.
Les propositions de contribution (maximum 1000 mots) sont à envoyer à l’adresse suivante accompagnées d’un CV : jeunerecherche.cedece@gmail.com

Appel à contribution : ICI


Calendrier :
La date limite de dépôt de candidature est fixée au 31 juillet 2021. Les jeunes chercheurs ayant répondu à l’appel seront informés de la suite donnée à leurs propositions au plus tard le 14 août 2021.
Les contributions retenues feront l’objet d’une publication ultérieure dont les modalités seront communiquées aux participants.

Par Nicolas Brémand

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.